PETITS METIERS D’AUTREFOIS


Parmi les petits métiers d’autrefois, on distingue les  « raccommodeurs de faïence ». Les objets en céramique étant assez chers, il était d’usage courant de les faire réparer par des artisans ambulants pour leur donner une nouvelle vie.

Jusqu’au milieu du XXè siècle  leurs appels retentissaient dans toutes les villes de France. C’étaient de petits artisans qui circulaient dans les rues en portant une boîte en bois contenant leurs outils et sur laquelle ils s’asseyaient pour effectuer leur travail.

raccomodeur-porcelaines-20-siecle

Ils recollaient les morceaux, d’une assiette par exemple, comme ils pouvaient, en utilisant des colles d’origine animale qui se desséchaient en jaunissant avec le temps. Ils consolidaient leur réparation avec des agrafes en fer introduites dans de petites perforations faites au burin. Les manques étaient comblés avec une sorte de mastic de vitrier. Cela défigurait la pièce, mais avait pour avantage d’en prolonger l’usage domestique.

DSC07904

raccommodeur_de_faience

Le procédé daterait du commencement du XVIIIè siècle et aurait été inventé par un sieur Deslisle, originaire de Montjoie en Basse-Normandie. Les fabricants de faïence protestèrent : si on répare la faïence, on risque de moins en vendre. Mais les bourgeois s’unirent aux raccommodeurs en faisant valoir les avantages de l’opération pour chacun, et obtinrent un jugement qui évinça les fabricants.

Plus tard, les restaurateurs cherchèrent à rendre leur réparation invisible et la porcelaine se répara avec un mastic composé de céruse et de blanc d’œuf, puis on utilisa des colles époxydes à base de résine synthétiques. Ces nouveaux procédés eurent raison de cette petite industrie.

AssietteBassine         AssietteBleue

124898_13491366_460x306

Le raccomodeur de faïence
Descoq – Soler – 1929

Extrait MP3 par Berthe Sylva

Dans un des plus beaux quartiers de Paris
Aux Champs-Elysées, près de l’avenue
Un bonhomme hirsute aux longs cheveux gris
Va déambulant à travers les rues
Machinalement, tout en inspectant
A chaque fenêtre anxieux il s’arrête
Bougonne ou sourit, et parle simplement
Faisant raisonner bien haut sa trompette
Il joue ses airs les plus jolis
Et chante ce refrain de Paris

Je suis le raccommodeur
De faïence et de porcelaine
Raccommode objets de valeur
Choses modernes, choses anciennes
Je répare bien des malheurs
Ainsi j’évite bien des peines
Je suis le raccommodeur
De faïence et de porcelaine

Il advint qu’un jour un petit gamin
Guettait l’artisan au coin de la rue
Dès qu’il l’aperçu loin sur le chemin
Il courut à lui et dit l’âme émue
Monsieur petit Père a dit ce matin
A Maman chéri qui pleurait sans cesse
Tu as brisé ma vie et nos doux liens,
Tu as brisé mon coeur et pris sa tendresse
Pour que maman cesse ses pleurs
J’vous en prie monsieur v’nez vite
Raccommoder leurs coeurs

Je suis le raccommodeur
De faïence et de porcelaine
Mais pour raccommoder le coeur
De ton papa, ma science est vaine
Pour réparer ce grand malheur
Toi seul a ce pouvoir suprême
Mois, je ne suis que raccommodeur
De faïence et de porcelaine

imagesCAYVETFT

images

eslj97gp

3d1c3b57

A propos Liliane

Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler.
Cet article a été publié dans Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour PETITS METIERS D’AUTREFOIS

  1. Lucia dit :

    Etonnant! n’aurait -il pas été plus simple d’en fabriquer davantage plutôt que de les réparer?
    C’est un beau documentaire Lily, comme toujours, j’apprends quelque chose en te lisant .
    J’imagine que cela représente pas mal de travail toutes ces recherches.
    Bon début de weekend chère amie, gros bisous.

  2. floray2 dit :

    J’admire leur patience et leur dextérité.
    Je crois bien qu’il n’y a pas de ce métier ici.
    Mais on ne conserve pas beaucoup aussi… 😉

  3. Joli billet Liliane…Un métier que je connaissais pas et je ne me rappelle pas avoir entendu quoi que ce soit dehors….En tout cas ,j’ai appris quelque chose et tous ces petits métiers ont disparu,c’est bien dommage.La modernité a fait mourir bien des métiers,des principes qui n’existent que dans les mémoires
    .Merci Liliane bon dimanche a toi avec du soleil mais le matin l’air est plus frais on sent arriver la fin Aout….Gros bisousssssss

    Cocopaillette

  4. Pas toujours évident de « recoller les morceaux » autant que ce soit fait avec art !
    De ma toute petite enfance, il me reste également quelques souvenirs de ces vieux métiers disparus, le plus marquant pour moi était le charbonnier qui livrait ses sacs de boulets, anthracite ou autres en tirant sa charrette à grosses roues, il avait un sac de jute à capuche sur le dos, bien évidemment sa peau était noircie on ne voyait que ces yeux bleus, j’ étais très impressionnée, haute comme trois pommes, il me paraissait immense..
    Ton billet est charmant … merci pour ce ravissant partage et de cette chanson enfantine
    Je n’ ai guère de temps à consacrer au Net en ce moment : il fait si beau ! je profite aussi de ma famille, de mes amis, un quotidien lyonnais bien rempli.
    C’ était mon petit coucou de l’ aube …
    Que ta journée soit douce ma chère Lilou
    bisous tendresse
    Nana

  5. Dany de tara dit :

    Bonjour Liliane
    tous ces petits métiers nous font remonter dans le temps
    j aime ce billet car j ‘apprend aussi
    belle idée de nous le donner pour lecture
    j espére que tu vas mieux et tendinite terminée
    bisous sous la chaleur avec amitié

  6. Comment va mon amie Liliane? de bons écrits
    et apprendre un peu plus sur des métiers anciens
    n’a que du bon big, bisous mon amie bon week-end

  7. trigwen dit :

    Un billet bien ficelé qui nus en apprend sur les métiers de jadis. Il est vrai que dans mon enfance, tout comme toi et bien d’autres ci, j’ai rencontré des personnages qui avaient un métier aujour’huui disparu.
    Certes ils y avait un plein emploi mais ces artisans coûtaent parfois fort cher. Certains ont su s’adapter mais avec les techniques modernes et certains outils utilisés à domicile, d’autres métiers ont depuis disparu. Nul n’a plus besoin d’un rémouleur puisque 12 couteaux coûtent moins cher qu’à cette époque. Il en est de même avec certaines colles à base de cyanolite qui permettent de réparer si on est patient et qui donnent une seconde vie à un objet.
    Pas plus tard qu’hier, j’ai recollé un souvenir en pierre reconstitué ramené d’Espagne par mon fiston. Il y a de cela 40 ans, cet objet cassé aurait été jeté à la poubelle parce que le moindre petit éclat n’aurait pu être remis. J’ai pris mon temps et, après 2 heures de travail de fourmi, je suis parvenu à reconstituer la maquette de l’aqueduc de Segovie sans qu’on ne voit la réparation et sans que cela ne laisse aucune trace … et ce, à la plus grande joie de mon fils.
    Mais comme tu l’écris si justement, que de métiers disparus : plus de vitriers car les carreaux sont désormais incrustés dans les fenêtres et porte-fenêtres, de moins en moins de teinturiers, encore moins de taileurs ou alors à quel prix. Il nous faut vivre avec un temps où nous avons un pouvoir d’achat supérieur que celui que nous avions à la première partie du siècle dernier mais malgré cela nous voulons acheter au moindre prix ….. paradoxal non ?
    L’influence des grandes surfaces qui ont lentement mais sûrement poussé les gens à changer leurs habitudes et ont tué bien des petits métiers…sauf en Chine et en Inde ! Bisous Lilou.

  8. myoso68 dit :

    bonjour Liliane,
    pour moi cela serait très utile un racommodeur de vaisselle, j’ai remarqué que l’on casse facilement les plus belles pièces de vaisselle, celles auxquelles nous tenons le plus et ce que l’on aimerait qui se casse, est tjrs là !!! ceci dit comme c’est décrit cela ne devait pas être très bien fait
    J’ai déja essayé de réparer aussi une soupière en sarreguemines qui date de mon arrière grand mère et dans laquelle ma grand mère conservait ses oeufs …. mais ça se voit de suite, dommage!

    que t’était il donc arrivé ? tu m’as fait peur !!!
    avec des bises te souhaite bonne fin de semaine !!!

  9. koquin37 dit :

    merci pour ce sujet interressant!

  10. ajax99 dit :

    que de petits métiers qui ont disparu avec la technologie moderne ! tous ces petits métiers qui faisaient vivre de nombreuses petites gens , et participaient ainsi au plein emploi et à une économie florissante . je me souviens très bien des rémouleurs, des vitriers, des vanneurs .
    très intéressant cet article qui nous remémore un temps révolu. bonne et douce nuit mon amie, bisous

  11. etoiledesneiges dit :

    Merci titré Lili je savais pas que les raccomodeurs de faïence existaient je serais moins bête ce soir, gros bisous ma douce passe un bon week-end je trouve ta photo Avatar tu est très jolie, bisous tendresse

  12. Georges 2679 dit :

    Bonsoir Liliane,
    Il est très joli ton billet , je me souvient des petits métiers où l’on réparait toutes sortes de petites choses.Je crois que dans ma région il existait un raccommodeurs de faïence dans les années 50/60 cela avait son charme. Merci pour cette belle chanson, j’ai bien apprécié.
    Dés demain, je serai absent de WP jusqu’au début septembre.
    A bientôt
    Bisous

  13. denisleloup dit :

    coucou chère liliane merci de ce partage merci d’éclairer nos lanternes tu a un très
    grand savoir,ces petits métiers manque beaucoup de nos jours moi quand j,était petit
    j’aimais bien aller voit travailler le rémouleur qui passait avec sa charrette et sa meule
    sur celle si cela me fascinais des couteaux des ciseaux que ne coupait plus il nous les
    rendait comme neuf,je te souhaite un doux wk mon amie amicalement moi »denis le loup »

  14. colettedc dit :

    Quel billet bien construit Liliane … agrémenté en plus de cette chanson à l’appui sur ces souvenirs d’un temps … ici, nous avions aussi des gens qui passaient dans les rues pour réparer des objets comme ce qui me vient en mémoire : les parapluies … etc. … et aussi pour vendre des produits comme des fraises et criaient à qui voulaient les entendre : Fraises, fraises à vendre … pendant de longs moments … tout change et passe bien entendu …
    Douce soirée à toi et agréable week-end tout entier,
    Bisous.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s